Double transmission pour un accord / Drappier & Lallement (Champagne)

 

C'était à la Saint Jean, celle du Baptiste et des feux, que Michel Drappier, des champagnes éponymes, nous réunit à L'Assiette champenoise pour nous faire part de la prochaine sortie de nouvelles cuvées vinifiés par ses enfants, Charline, Hugo et Antoine. Une manière de symboliser la transmission à l'oeuvre dans cette maison familiale.

 

 

Pour ce faire, il a confié à Arnaud Lallement (1), le chef triplement étoilé au service du terroir champenois, le soin d'accorder ces nouvelles cuvées à sa cuisine. Je souhaiterais m'arrêter sur un accord en particulier car il représente parfaitement cet esprit de transmission. D'abord par la cuvée choisie, Le Père Pinot (2). « Ce vin de famille rend hommage aux générations qui nous ont précédés au domaine, et plus particulièrement à Georges, notre arrière-grand-père, connu sous le nom de « Père Pinot » dans les années 1930. Vigneron respecté du vignoble aubois, il a passé sa vie à défendre la plantation du pinot noir dans l’appellation » selon Charline qui en a dessiné l'étiquette (ci-dessous). Elle évoque, à la manière d'Arcimboldo, la silhouette de son aïeul obtenue par un assemblage de grappes de raisin. Un vin à l'ancienne, grâce à des parcelles complantées à Urville avec les 4 pinots, le noir, le blanc (ou blanc vrai), le gris (ou fromenteau) et le meunier, à part égale et vinifiés ensemble.

 

 

 

Puis par le mets choisi. Pour répondre à cette cuvée hommage, le chef l'associe à un homard bleu cuisiné par son père. « C’était en 1978, j’avais 4 ans. Je le cuisine toujours, il est d’ailleurs à la carte sous le nom Homard Bleu / Hommage à mon Papa / Jus des têtes ».

Et ce qui ne pourrait rester qu'un joli storytelling prend tout son sens dans la dégustation. Aux arômes antiques de boite à tabac, de cuir, de fumé, à la manière d'un vieux club anglais, mais avec de la tension d'un extra brut, répondent les saveurs franches du mets : homard nacré, oignon caramélisé et je jus de tête crémeux. Une trinité sans faux semblant au service d'un grand vin. Un hommage moderne aux saveurs d'antan.

 

 

(1) qui n'est pas sans rappeler sur cette photo l'immense Fernand Point.

(2) Dosé à 4,5g/l et tiré seulement en 1200 exemplaires, chaque bouteille est numérotée à la main. 45€ prix conseillé.

 

 

Please reload

La Bonne Étape / Jany Gleize / Château-Arnoux-Saint-Auban (04)

La Font des Pères / Le Beausset (Var)

Cognacktail de saison avec Sterling Hudson / Octopus / Puteaux (92)

Huiles & Mets, un accord à explorer / Les Callis / Gordes (Vaucluse)

Accord pour un hommage / Béatrice Bernard / Le Cellier du Palais (Savoie)

L'Odylée en 4 accords / Violès (Vaucluse)

Armani Ristorante* / Massimo Tringali (Paris 6)

Double transmission pour un accord / Drappier & Lallement (Champagne)

Vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges - 59ème ! (Bourgogne)

L'île aux amphores (Corse)

1/5
Please reload