La Villa in the Sky / Alexandre Dionisio / Bruxelles (Belgique)

 

On parle souvent de « Succes Story » à l’américaine, mais il est des histoires plus proches de nous encore, qui racontent la même ascension vers les sommets, avec le travail, l’enthousiasme, le talent et la discrétion qui l’accompagnent. 

 

Et ici, le mot sommet n’est pas vain. Car c’est bien au dernier étage d’un imposant immeuble surplombant magnifiquement Bruxelles qu’Alexandre Dionisio est venu déposé son rêve de grand chef. Sa « Villa in the Sky » porte à ce point bien son nom qu'y arriver est déjà une aventure savamment orchestrée jusqu’à atteindre le lieu sublime qu’Alexandre a conçu et fait réaliser à l’image de sa gastronomie très personnelle et puissamment percutante.

 

Avec une personnalité affirmée, forte et assumée Alexandre Dionisio a obtenu, en 2016 la prestigieuse récompense de 2 étoiles au guide Michelin, consacrant son parcours atypique, talentueux et « hors du cadre ».

 

Aujourd’hui âgé de 37 ans, Alexandre est à né à Bruxelles d’une maman et d’un père d’origine espagnole, ses grands parents ayant fui le régime franquiste. Une grand mère cuisinière, certes, mais c’est surtout une aversion affirmée pour l’école qui le conduit en apprentissage cuisine dès l’âge de 15 ans. Six mois seulement, pendant lesquels il avoue s’être ennuyé, préférant déjà le terrain, l’action et entrant rapidement au « Comme chez soi », le restaurant de Pierre Wynants, le plus célèbre de Bruxelles, triplement étoilé pendant 27 ans !

En 4 ans, confronté à l’extrême exigence et la technicité des cuisines du lieu, il apprend et apprend encore, se forme, avec ténacité, il veut comprendre, ressentir et aborder la gastronomie sous toutes ses formes.

 

 

Il œuvre ensuite dans les cuisines du Passage, restaurant étoilé de quartier, auprès du chef Rocky Renaud qu’il appelle « son papa de cuisine et formateur de la vie ». Il y développe sa passion, continue d’apprendre, inlassablement, avec sérieux et persévérance.

 

Puis, c’est au Seagrill chez Yves Mattagne, 2 étoiles au guide Michelin, qu’il entre finalement en tant que sous chef, pour parfaire son expérience et son savoir faire, apprendre à diriger une brigade.

 

Une formation « sur le tas », loin des écoles habituelles, correspondant parfaitement à l’état d’esprit de ce jeune chef puissamment épris de liberté. Créatif, toujours en recherche d’une identité lui correspondant vraiment, Alexandre Dionisio va de l’avant.

 

En 2010, l’émission « Top Chef » Belgique le fait connaître du grand public. Un parcours sans faute de demi-finaliste qui le conduit à ouvrir son premier restaurant éponyme «Alexandre» dans le centre de la capitale belge. Il y obtient en 5 mois 1étoile au guide Michelin. Pari réussi !

 

Une ambition saine, une créativité hors pair, une originalité recherchée, ce chef toujours en mouvement anticipe encore la nouveauté en ouvrant en 2015 sur un des plus hauts toits de la capitale belge avec son associé et ami, Serge Litvine, sa sublime « Villa in the Sky », cube de verre suspendu dans le ciel et les nuages…

 

Le soir, la vue presque 360° sur les lumières de la ville est tout simplement magique, mais c’est principalement dans l’assiette que la magie opère avec une maîtrise, un bon goût et une subtilité sans faille.

 

 

Alexandre Dionisio est un chef à part, pur dans l’âme, n’invitant aucun compromis ni incertitude dans sa gastronomie, poursuivant son « rêve de gosse » avec la conscience de la rigueur et de l’exigence qu’elle impose.

Il a créé une famille en cuisine, où s’active avec passion sa brigade de huit personnes, entourée des valeurs d’humanité qui tiennent fort au cœur du chef.

 

Respect du client, convivialité, simplicité dans la perfection, service, Alexandre Dionisio veille personnellement au bonheur de chaque personne qui franchit le seuil de son restaurant. Avec un art de la table extraordinaire, en cohésion subtile avec ses créations culinaires, le moment reste gravé, à la fois chic, unique, gourmand, puissant  et réconfortant.

 

Dans l’assiette, son inspiration est omniprésente, provenant de tous les instants de vie, voyages, couleurs, odeurs, expériences « attrapées au vol »… elle gravite de manière incessante, comme le chef, toujours en mouvement.

Une cuisine de liberté, sans barrières, où l’on casse les codes sans oublier de respecter les classiques comme il le dit lui même !

Asie, moyen Orient, Afrique, le monde entier l’inspire, trouvant sur chaque continent une saveur, un mélange inattendu… Alléger les textures, travailler les cuissons, tout est fait maison. Ses recettes de pains blancs au citron et pains gris au café lui sont livrés tous les matins par son ami artisan boulanger.

 

 

Alexandre Dionisio cultive son amour des produits dits « mal aimés » comme l’œuf ou la pomme de terre qu’il se régale à magnifier ! On vient de très loin déguster sa joue de bœuf croustillante avec crémeux de pommes de terres, jus de périgourdine au foie gras et truffé et spéculos. Alexandre affiche un « franc cuisiner » conforme à son « franc parler ».

 

Il y a de la vérité, de la franchise, dans sa gastronomie sculptée comme un art de vivre, une gastronomie viscérale, faite d’une énergie débordante qui atteint sa cible à chaque recette. Pas de carte officielle, elle change au fil des arrivages de produits choisis.

Alexandre définit en souriant sa cuisine un peu comme une cuisine de roulotte, de manouche, de nomade, voyageuse… Le compliment absolu pour lui : « Vous avez réussi à ma faire manger quelque chose que je n’aime pas »  ou « Ça m’a rappelé l’enfance ».

 

Des années de travail, d’acharnement, à « s’accrocher » face a ceux ayant essayer de le décourager, comme on accroche son rêve à une étoile.

Lui, ce sont 2 étoiles qui illuminent ce turbulent un brin rebelle, parmi les milliers qui éclairent le ciel de Bruxelles en le regardant comme un des talents les plus étincelants de sa génération.

 

 

 

La Villa in the Sky

IT Tower - 25th floor, Avenue Louise 480, 1000 Bruxelles

 

 

 

Please reload

Karen Torosyan / Secrets et techniques d'un cuisinier orfèvre / Prix Champagne Collet du livre d...

A-Stay Anvers, L’hôtel nomade connecté (Belgique)

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

1/5
Please reload