24 Le Restaurant / Paris 8


La façade du 24 est dans le ton du quartier, chic et sobre. Rue Jean Mermoz, à deux pas des Champs-Élysées et du très sélect Faubourg Saint-Honoré, le restaurant le 24, ouvert en aout 2015, prend son envol avec l’assurance et la discrétion des belles tables « qui durent ».

Il fallait une sacré dose d’ambition pour jeter l’ancre à quelques encablures du Triangle d’or, port d’attache d’une poignée de gros navires de la gastronomie parisienne. Un défi relevé par Hakim Seghaier et Erwan Merdrignac, duo atypique qui mène la barre avec brio et joue avec une étonnante dextérité des contrastes complémentaires. Portrait d’une adresse singulière.

Dynamiser les traditions, oser le grain de folie, repousser les limites du cadre avec subtilité, une philosophie qui s’exprime dès le seuil du restaurant franchi : tables impeccablement dressées, nappes blanches, lumières tamisées, peinture taupe et pierres apparentes. Aux murs, une série de grandes toiles contemporaines, qui évolue au grès des découvertes du propriétaire, dont les couleurs contrastées apportent un vrai style au décor de la salle et dans l'air, une bande son 70's .

La salle, c’est l’affaire d’Hakim Seghaier, et dire que le jeune homme a trouvé là son terrain de prédilection relève de l’évidence. Directeur de salle dans des établissements de prestige depuis une quinzaine d’année, cet amoureux de la gastronomie et du vin transmet sa passion avec un enthousiasme communicatif. Un tempérament fougueux qui a trouvé en Erwan Merdrignac un alter ego complémentaire. Formé à la rigueur des maisons prestigieuses, Erwan est une force tranquille et discrète. Premier prix culinaire au Concours Prosper Montagné en 2006, élu "Jeune talent" du Guide Gault & Millau 2017, il conjugue dans ses assiettes un savoir-faire technique acquis auprès des grands chefs (Yannick Alleno au Scribe puis au Meurice, Gaël Orieux chez Auguste) avec une originalité qu’il tire notamment de ses origines et de ses voyages à l’étranger (La Réunion et la Côte d’Ivoire).

Sélection des produits et conception des menus, tout est sous contrôle du binôme qui offre donc à travers leurs accords une expérience gustative offrant d'élégants contrastes.

Une carte courte, évolutive (selon les arrivées du marché) et teintée d’une pointe d’exotisme. Erwan donne une nouvelle dimension à la cuisine traditionnelle française grâce à une créativité savamment distillée et des mariages de goûts contrastés :

Fregola Sarda, artichauts poivrade et sot l’y laisse servis dans un bouillon mousseux à la coriandre (photo ci-dessus). Rognon de veau, œuf poché, trompettes de la mort relevé par une sauce au chorizo et vieux Xérès.

Coups de cœur pour deux plats principaux : le pigeon, salsifis lardés, topinambours glacés au sirop d’érable, chutney d’oignon & cranberry (photo ci-dessous), et la selle d'agneau de Sisteron, caviar d'aubergines aux tomates et févettes. Chaque assiette révèle une parfaite maîtrise des cuissons, des assaisonnements et des associations de saveurs.

Les desserts font prendre des vols longs courriers. Saint-Domingue : tarte au chocolat noir, sorbet mangue passion, huile d’olive et tonka. Ethiopie : café grand cru, vanille bourbon. Miami : crémeux au citron, biscuit croquant amandes, meringue et gelée key lime.

Du côté des accords, Hakim fait le pari réussi des contrastes complémentaires. En blanc, la délicate « Mélodine » (Domaine Montvac 2014 - AOC Vacqueyras) adoucit la chaleur méditerranéenne des fregola sarda. En rouge, le croquant du fruit frais de « L’Arbouse » (Domaine du Mas Bruguière 2014 - AOC Pic Saint Loup) répond sans siller aux saveurs corsées du pigeon, et les notes charnues de l’excellent « Calcinaires » (Domaine Gauby 2015 - IGP des Côtes Catalanes) embrassent sans couvrir la délicate viande d’agneau.

La carte des vins fait la part belle aux domaines de Bourgogne et sudistes (Languedoc Roussillon & Vallée du Rhône). Prix moyens entre 50€ et 60€ la bouteille avec quelques références d’exception (quartier oblige).

Réunir les contrastes complémentaires est un exercice délicat habilement mené au 24. Des accords maîtrisés qui montrent ici leurs plus belles facettes ainsi que les innombrables perspectives qu’ils ouvrent au champs de la gastronomique. Une adresse à fort potentiel dont on va surveiller le parcours. A suivre…

24 rue Jean Mermoz 75008 Paris

www.24lerestaurant.fr

Contact et réservation : 01 42 25 24 24

Déjeuner : 12h à 14h30

Dîner : 19h à 22h30

Menus :

A la carte : ticket moyen 55 € avec un verre de vin

Menu dégustation : 70 € (hors boisson)

Menus déjeuner : entrée - plat - dessert à 33 €

Entrée - plat ou plat - dessert 29 €