Evi Evane / Paris

13/05/2015

 Voilà 10 ans que les sœurs Nikolaou, Maria et Dina (cf. photo), animent leur restaurant pour que, de nos papilles reconnaissantes, puissent s’élever ce cri dionysiaque « Ευοί ευάν » 
en l’honneur du bien boire et du bien manger.

 

Deux sœurs

 

Maria en salle et Dina au fourneau, lorsqu’elle ne parcourt toute la Grèce avec son émission culinaire « Elinon Geuseis » pour la télévision grecque (ce qui lui permet toujours de rapporter de nouveaux ingrédients et/ou producteurs), pour une cuisine familiale et traditionnellle qui leurs vient de leur mère et grand-mère, mais que Dina a su moderniser par touches, sans craindre d’être parfois iconoclaste, comme avec ces zestes de citrons confits venus du Maroc (Fatema Hal/Le Mansouria) sur son tarama. Mais la gastronomie grecque ne fait-elle pas partie de la tradition culinaire méditerranéenne ?

 

 

Générosité méditerranéenne

 

D’ailleurs, la première fois que j’ai rencontré Dina, c’était en Crète, en amont du Festival Méditerranée à Déguster avec Sébastien Ripari du Bureau d’étude gastronomique. En dix minutes, elle nous avait préparé une variante crétoise d’un plat populaire dans toute la Grèce, Garides sazanaki (cf. photo) juste pour illustrer le régime crétois. Des gambas aux poivrons, tomates et feta, déglacées au raki (eau de vie de raisin) et parsemées de kritamos (herbe grasse marine difficile à trouver sous nos latitudes, mais que l’on peut remplacer par des oreilles de cochon de la baie de Somme), dégustées sur un Aspros Lagos (Lapin Blanc) 2013 de chez Douloufakis, 100% vediano (cépage blanc local). Sublime de simplicité et de saveurs !

C’est cette même générosité que l’on retrouve sur sa table parisienne à deux pas du marché Saint-Germain. Outre le tarama crémeux à souhait, cité ci-dessus, poutargue du Missolonghi servie avec des œufs du mulets séchés et des pickles de figues confites (photo), feuilletés au pastourma, fromage kaseri et tomate, feuilles de vignes farcies au riz, raisin sec et herbes fraîches, souvlakia à la sauce citronnée au yaourt et paprika, gambas flambée à l’ouzo et pâtes kritharaki (photo)… la liste n’est pas exhaustive, mais montre bien la diversité de la gastronomie grecque.

 

Nouvelle adresse

 

Et pour les 10 ans d’Evi Evane, Maria et Dina ont ouvert la semaine dernière Evi Evane mézés, une nouvelle adresse dédiée à ces petites entrées chaudes ou froides, doublée d’une épicerie fine (avec les découvertes de Dina), à l’emplacement de l’ancien Agapé Substance, rue Mazarine. Aussi, si vous passez par le VIème, vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas y faire une halte hellène.

 

 

10 rue Guisarde, Paris 6ème

Tel : 01 43 54 97 86

Ouvert midi et soir tous le jours sauf le dimanche

http://www.evievane.com/restaurant/index.php/fr/

 

 

 

Please reload

Restaurant Sevin / Corinne et Guilhem Sevin / Avignon (84)

La Bonne Étape / Jany Gleize / Château-Arnoux-Saint-Auban (04)

La Font des Pères / Le Beausset (Var)

Cognacktail de saison avec Sterling Hudson / Octopus / Puteaux (92)

Huiles & Mets, un accord à explorer / Les Callis / Gordes (Vaucluse)

Accord pour un hommage / Béatrice Bernard / Le Cellier du Palais (Savoie)

L'Odylée en 4 accords / Violès (Vaucluse)

Armani Ristorante* / Massimo Tringali (Paris 6)

Double transmission pour un accord / Drappier & Lallement (Champagne)

Vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges - 59ème ! (Bourgogne)

1/5
Please reload