Divorce à la catalane / Sant Sadurní d'Anoia (Catalogne)

Suite à la sélection faite en Catalogne pour l'épicerie fine, El Mercat Irene, Septième Goût organisait, il y aura bientôt un an chez Soif d’ailleurs, la cave consacrée aux vins étrangers, une dégustation de huit des meilleurs producteurs d’effervescents catalans, intitulée Divorce à la catalane.

 

 

Aujourd’hui, à la lueur de déclaration d’indépendance prononcée par le gouvernement catalan, elle peut paraître prémonitoire. Pourtant il n’en est rien. Je ne m’étendrai pas ici sur le côté politique de l’événement, qui n’est qu’une énième résurgence de la Guerre Civile entre un pouvoir central, aujourd'hui héritier du Franquisme et l’Autonomie catalane, fille du dernier bastion des Républicains avant leur exil en France (1), mais sur son côté identitaire, vu sous le prisme du vin, qui, ne l’oublions pas, est toujours une question de culture.

 

 

Dans son livre héritage, Agustí Torelló Mata (du domaine éponyme) se pose la question : Cava, ¿ hacia donde vas ? (2). Pour y répondre, il faut aller à Sant Sadurní d'Anoia et ses alentours dans le Alto Penedès, à une trentaine de kilomètres à vol d’oiseau à l’ouest de Barcelone, berceau sans contexte des vins effervescents catalans élaborés en méthode traditionnelle. C’est là que s’est joué, en novembre 2014, une autre déclaration d’indépendance avec la sortie de la Dénomination d’Origine Cava de 14 producteurs indépendants conduit par Josep Maria Albet i Noya (du domaine éponyme), président du Conseil Régulateur de la Dénomination d’Origine Penedès pour créer une nouveau nom pour les effervescents de la DO Pendès, Clàssic Penedès, au cahier des charges plus exigeant (conduite du domaine en agriculture biologique, approvisionnement en raisin uniquement dans le Penedès, vieillissement minimum de 15 mois, date de dégorgement obligatoirement indiquée...).

 

Avec 150 000 bouteilles la première année et 800 000 deux ans plus tard avec trois adhésions supplémentaires, les Clàssic Penedès ne pèse pas lourd face au 240 millions de bouteilles de DO Cava en 2014. Pourtant cela aura suffit à mettre le monde de bulles catalanes en effervescence et à chacun (parfois même au sein d'une même famille) de se positionner car la question (identitaire) posée au fond (et qui va bien au-delà des effervescents catalans) est : un vin est-il d’abord une question de terroir ou de savoir faire ? Clàssic Penedès semble avoir tranché. Dès le millésime 2016, elle a instauré neuf sous-divisions géographiques (pour ne pas dire des climats). Quant à la DO Cava, elle a lancé en septembre 2016, une nouvelle catégorie de Cava premium avec le Cava de Paraje Calificado, qui reprend peu ou prou les critères du Classic Penedès, le bio en moins.

 

Pourtant la ligne de démarcation n'est pas aussi claire. Certains producteurs qui réunissent tous les critères pour adhérer au Classic Penedès sont restés pour l'instant dans la dénomination Cava car, plus ambitieux, Ils considèrent qu'il faut aller encore plus loin dans les critères de sélection ou, trop petit en terme de production, craignent de ne pas être assez visible dans la nouvelle dénomination.

 

 

Pour l'instant, peu de ces producteurs sont importés en France où les effervescents catalans souffrent d'une image bas de gamme en raison des cuvées qui le sont tout autant avec lesquelles des maisons comme Freixenet ou Codorniu inondent la grande distribution. Cela est d'autant plus regrettable qu'avec leur cépages spécifiques, Xarel.lo, Parellada et Macabeu en blanc et Monastrell (berceau du Mourvèdre) en rouge, il ont une vraie identité aromatique qui les différencient des autres effervescents dans l'univers impitoyable des sparklings.

 

En attendant l'importateur qui saura leur donner la place qu'ils méritent en France, Cava et Clàssic Penedès prouvent que le vin (fut-il effervescent) n'est pas tout à fait soluble dans la mondialisation et c'est plutôt une bonne nouvelle.

 

(1) A lire : Catalogne: les fantômes de la Guerre d’Espagne

(2) Mais où vas-tu, Cava ? de Josep Forns Varias

 

 

 

Liste de vins dégustés le 12 décembre 2016

 

 

Albet i Noya (DO Clàssic Penedès - bio) / Sant Pau d'Ordal

 

 

Petit Albet - Méthode traditionnelle - 15 mois de vieillissement - 7,90€

Cépages : Xarel·lo, Macabeu, Parellada

 

Nosodos - Méthode Ancestrale 2013  - 12 mois de vieillissement - 15,10€

Cépage : Xarel·lo

 

 

 

Agustí Torrelló Mata (DO Cava - bio) / Sant Sadurní d'Anoia

 

 

Rosat Trepat 2012 - Méthode traditionnelle  - 18 mois de vieillissement / 11,55€

Cépage : Trepat

 

Gran Reserva Barrica 2010 - Méthode traditionnelle  - 30 mois de vieillissement / 19,95€

Cépage : Macabeu

 

 

Agustí Torrello Roca (DO Clàssic Penedès - bio) / Sant Sadurní d'Anoia

 

 

Rosat Reserva 2014 - Méthode traditionnelle  - 18 mois de vieillissement - 12,70€

Cépages : Macabeu, Monastrell, Granatxa

 

Reserva Barrica 2013 - Méthode traditionnelle  - 37 mois de vieillissement dont 7 en barrique - 20,50€ 

Cépage : Macabeu

 

Brut Reserva 2014 - Méthode traditionnelle - 18 mois de vieillissement - 11,60€

Cépages : Xarel·lo, Macabeu, Parellada (en dégustation sur les accords)

 

 

Colet (DO Clàssic Penedès - bio) / Pacs del Penedès

 

Colet Vatua ! Extra  Brut 2014 - Méthode traditionnelle - 24 mois de vieillissement - 11€

Cépages : Moscatel, Parellada, Gewurztraminer

 

Navazos Extra Brut 2012- Méthode traditionnelle  - 41 mois de vieillissement - 24€ 

Cépage : Xarel.lo, Palo Cortado (2,5%)

 

 

Gramona (DO Cava - bio & conv biodynamie) / Sant Sadurní d'Anoia

 

Xarel.lo Roent 2014 (vin tranquille servi en accueil) Fermentation en foudre ancien de 3000 litres - 13,35€

Cépage : Xarel·lo

 

Brut Gran Reserva Imperial 2011 - Méthode traditionnelle - 60 mois de vieillissement - 12,35€

Cépages : 50 % Xarel·lo, 40% Macabeo, 10% Chardonnay

 

Brut Gran Reserva Rosé 2012- Méthode traditionnelle - 30 mois de vieillissement - 20,35€

Cépage : Pinot noir

 

 

Jaume Giró i Giró (DO Cava - bio) Sant Sadurní d'Anoia

 

 

 

Reserva Brut Nature Xarel.lo 2013 - Méthode traditionnelle - Levures indigènes - 26 mois de vieillissement - 11,80€

Cépage : Xarel.lo

 

Brut Nature Gran Reserva 2011 - Méthode traditionnelle - Levures indigènes - 49 mois de vieillissement - 10,05€

Cépages : 40 % Xarel.lo, 25% Parellada, 20% Macabeo y 15% Chardonnay

 

Ramon Giró Gramona 

 

 

Llopart (DO Cava - bio) / Sant Sadurní d'Anoia

 

 

Reserva Brut Nature  - Méthode traditionnelle - 26 mois de vieillissement - 11,60€

Cépages : 40 % Xarel.lo, 30% Macabeu, 20% Parellada y 10% Chardonnay

 

Imperial Panoramic Gran Reserva 2011 - Méthode traditionnelle - 42 mois de vieillissement - 14,25€ 

Cépages : 50 % Xarel.lo, 40% Macabeu, A0% Parellada

 

 

Recaredo (DO Cava - biodynamie) / Sant Sadurní d'Anoia

 

 

Intens Rosat Brut Nature 2012 - Méthode traditionnelle - Levures indigènes - 30 mois de vieillissement - 19€

Cépage : 71% Monastrell /23% Pinot / 6% Garnacha

 

Brut Nature Gran Reserva Terrers 2010 - Méthode traditionnelle - Levures indigènes - 30 mois de vieillissement - 17€

Cépage : 52% Xarel·lo /32% Macabeo /16% Parellada

 

 

 

 

Please reload

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

Château de Crémat & Le Magellan / Nice / Théoule-sur-mer

Vous avez dit Beaujonomie ?

1/5
Please reload