Yves Leccia / Au Nom du Père / Poggio d’Oletta (Corse)

Voilà longtemps que j’aurais dû écrire sur les vins d'Yves Leccia. Depuis ce jour d’août 2013 où je me suis présenté, (après avoir téléphoné), au domaine E Croce à Poggio d’Oletta.

 

Je vous aurais parlé alors d’YL en blanc, dégusté il y a quelques jours encore à la cave à magnum de Thierry Breton, La pointe du Grouin. Une cuvée fraîche, mais ample sans un gramme d"élevage sous bois, (en IGP île de Beauté), composée de 60 % de vermentiniu et de 40% de biancu gentile. Biancu Gentile, une autre occasion manquée de vous parler du travail d’Yves Leccia sur les cépages autochtones, sans parler, bien sûr, de ses Patrimonio... Des vins qui parlent à la place du vigneron toujours réservé, presque taiseux, et disent leur terroir.

 

 

Je revois toujours la chapelle San Quilico, située à deux pas du domaine, quand je bois les blancs d’Yves Leccia, Une chapelle à ciel ouvert, qui dit toute leur verticalité, mais avec de solides murs qui leur donne de la structure. Une chapelle écrasée de chaleur qui diffuse aussi bien des notes d’immortelles que d'acacia... Une fugue qui s’élève, jouée par un orgue qui n’est plus, mais résonne encore.

 

 

Cette dernière phrase pourrait aussi définir le dernier vin d’Yves Leccia, qui pourtant est un rouge, O Bà ! (Papa ! en Corse), mais que je traduirais plutôt par « Au nom du père », tant c’est un hommage du vigneron à son père, Pierre-Joseph Leccia. Une histoire de transmission qui se retrouve dans le cépage qui donne à cette cuvée son identité, le minustellu, bien qu’il ne constitue qu’un tiers de l’assemblage.

 

Voilà bientôt quatre ans Yves Leccia m’avait montré ces jeunes plans de minustellu qu’il venait de planter dans le prolongement de ses biancu gentile sur le terroir de Partinelone (photo ci-dessous). Des coteaux exposés au Sud-Ouest, où la vigne va puiser dans un sol argilo-calcaire sur socle schisteux au pied de la chaine de montagnes qui prolongent le Cap Corse.

 

 

Un cépage, que cultivait déjà son père pour sa rondeur, tombé en désuétude, et qui, ici, assemblé à un tiers de nielluciu pour la structure et un autre de grenache pour le fruit donne un vin rare qui me renvoie à une autre cuvée de vignerons qui le sont tout autant, Frédéric et Philippe Blanck et leur cuvée F (2011) 100% pinot noir. Dans les deux cas, une bouche de mûre, mûre sans être confite, un vin conique comme la porte d’une commanderie de templier qui s’élargit au fur et a mesure qu’on le déguste. Un vin tout aussi secret que peut paraître son vigneron, austère à l’extérieur et ample à l’intérieur, mais un vin n’est-il pas toujours le reflet de celui qui le produit ?

 

 

Yves Leccia / Lieu-dit Morta Piana - 20232 Poggio d’Oletta

http://www.yves-leccia.fr/

info@yves-leccia.com

Tel : 06 23 47 29 45 (Sandrine Leccia)

 

 

 

Please reload

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

Château de Crémat & Le Magellan / Nice / Théoule-sur-mer

Vous avez dit Beaujonomie ?

1/5
Please reload