Animal Kitchen / Paris

 

On pourrait se croire à Londres à la fin des années 80 ou une certaine gastronomie avait trouvé refuge dans des ruelles étroites, parfois bien loin du centre. Elle avait pris ses quartiers dans des immeubles squattés et offrait aux intrépides des saveurs uniques qui semblaient totalement décalées du décor. Mélangée à des arts urbains alternatifs, des musiques nouvelles tendances, les plats parlaient des hommes et de leurs pays de naissance.

Mais si les codes dans ces lieux étaient cassés, l’essentiel était vraiment dans l’assiette.

 

Ce mélange des genres est aujourd’hui porté brillamment à Paris pas un chef fou de musique et trois copains d’enfance, Paul, Bart, John, associés et fans de gastronomie.

De leur rencontre est né un label musical et une expérience culinaire intimement liés. Animal Record pour la musique et Animal Kitchen pour la cuisine.

 

 

Antonin Girard, cet ancien étudiant de l’école Ferrandi, a fait ses armes dans des grandes maisons comme chez le chef Tetsuya Wakuda en Australie et le chef étoilé Jean Coussau. Il en a ramené sa maîtrise des techniques culinaires et son amour du travail bien pensé. De ses voyages en Asie, Antonin a gardé le goût des plats bien construits, au parfum prenant de Shiso rouge, de Dashi et de Yuzu.

 

Ici les assiettes et les couverts sont jetables, on joue la carte des petits plats à partager sur des tables esseulées face au canal Saint-Martin gelé.

 

 

En prenant possession il y a bientôt une année d’un des grands lieux parisiens de l’art alternatif, le célèbre « Point Ephémère », il se pose en maître d’un courant parallèle qui s’amuse à assembler des expériences parfois paradoxales pour les réunir en une philosophie très contemporaine.

 

Ici l’offre culinaire se compose de tapas « sur le pouce », en un menu à 35 euro pour l’expérience complète des 6 propositions, ou à la carte, entre 3 euro et 9 euros.

On y trouve un Pancake japonais & Poulpe de Galice grillé – Tamari & Cébette thaï – Sauce BBQ, des fameuses Frites de patates douces maison- Paprika fumé & Coriandre, Sauce miel-Moutarde et le Tartare de dorade – Mangue & Avocat – Vinaigre Combawa & Vanille Bourbon – Chips de lotus.

 

Les plats sur place ou à emporter nous parlent de Sandwich Baguette – saucisse de Morteau & Raclette fermière au lait cru- Roquette & Légumes pickles et sa sauce curry-moutarde et de Burger de Bœuf – Cheddar affiné & poitrine fumée – oignons doux confits & coriandre fraîche et sa sauce Miso Mirin curry jaune.

 

 

Le midi, un plat du jour unique est également proposé dans une approche très « bistronomique » et le brunch, particulièrement riche et généreux est à la carte tous les dimanches, pour un petit prix unique de 20 euro.

 

Dans ce lieu melting pot qui accueille des concerts aux allures limite undergrounds et aussi des conférences aux thèmes divers, et malgré les aléas d’un service « associatif » et d’une carte des vins qui mériterait d’être travaillée, Antonin Girard nous démontre avec brio que l’essentiel chez lui est vraiment dans l’assiette

 

« La cuisine est animale, son instinct est sauvage »…

Avec une telle philosophie partout affichée, comment résister !

 

 

 

Ouvert tous les jours sauf dimanche soir

Point Ephémère

200 Quai de Valmy, 75010 Paris

pointephemere.org

01 40 34 02 48

 

Please reload

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

Château de Crémat & Le Magellan / Nice / Théoule-sur-mer

Vous avez dit Beaujonomie ?

1/5
Please reload