Oliva / Trattoria / Paris

 

C’est entre la Madeleine et le Palais de l’Élysée que Maria Gloria Brigoni a installé son petit bout de Lombardie.

 

Voilà déjà 5 ans que cette italienne, originaire de la province de Mantoue, ravit ses clients tous les midis (sauf le week-end) avec une cuisine de trattoria du nord de l’Italie, réalisée avec savoir-faire par le chef Mario Carlo Imetti, transfuge du restaurant étoilé Ambasciata à Quistello (province de Mantoue), qui travaille des produits frais du matin. La carte change tous les jours (beaucoup des clients sont des habitués) et varie au gré des arrivages et des produits de saison, même si certains plats sont des incontournables de la maison, tel cet œuf poché à la crème de parmesan et aux pétales de truffe d’Alba ou de Melanosporum et une escalope alla milanese. Des produits simples, sans prétention, mais avec du goût. Une cuisine presque familiale car chez Oliva, tout est fait maison, surtout les deux ou trois sortes de pâtes fraiches proposées chaque jour !

 

 

Entre les parppadelle à la saucisse et aux champignons et les tagliata aux herbes, le choix est déjà ardu, mais avec les tortelli au potiron avec leur beurre de sauge, on touche du doigt le paradis sur terre (un paradis italien pour le moins).

 

Chez Maria Gloria, c’est aussi l’histoire de l’Italie du nord que l'on vient découvrir. Connaissez-vous les strozzapreti ? Ce sont des pâtes, bien sûr, d’après une traduction de Maria Gloria, des « étouffe-prêtres » (strozza/étouffe – preti/prêtre). Dans un temps ou l’Italie n’était pas riche et où chacun cherchait de quoi rassasier sa faim, les prêtres avaient trouvé un moyen simple pour se restaurer sans débourser un sou : c’est à l’heure du déjeuner qu’ils venaient visiter leurs agnelles. On leur servait donc ces strozzapreti, de petites pâtes rondes, dodues, de la taille d’un petit doigt, imaginées par des italiennes pleines de créativité et aux ressources multiples. Si nous ne nous sommes toutefois pas « étouffé » avec ces strozzapreti au ragoût d’agneau, ne doutons pas que les preti italiens sortaient satisfaits de leurs déjeuners volés !

 

Côté carte des vins, c’est Olivier Bertolone, agent de vignerons par ailleurs, qui est à la manœuvre pour, petit à petit, transformer la carte et la faire plus italienne et méditerranéenne avec des vins rares, comme les Patrimonio d’Yves Leccia.

 

 

Riche de son indéniable succès chaque midi, Maria Gloria ouvre désormais sa trattoria tous les soirs (sauf le week-end), pour des dîners goûteux sous le regard omniprésent d’un Léonard de Vinci dont les dessins couvrent les murs. Un petit bout de Lombardie au détour du VIIIème qui vaut la peine.

 

 

 

 

16 rue des saussaies

75008 Paris

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h15.

Tel : 06 64 83 47 37

http://www.ristorante-oliva.fr

 

 

 

 

Please reload

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

Château de Crémat & Le Magellan / Nice / Théoule-sur-mer

Vous avez dit Beaujonomie ?

1/5
Please reload