Jean-Marc & Julien Brocard / L’Artisan et l’alchimiste

30/09/2015

 ©Andrew Kovalev

 

Imaginez le soleil et la lune assis autour d’une même table. C’est la sensation que l’on garde de la première rencontre avec Jean-Marc et Julien Brocard.

Cela vous semble impossible ? Ce serait oublier que les deux astres interagissent avec la terre, chacun selon sa nature, solaire pour Jean-Marc, lunaire pour Julien, et que de leur action réciproque naît une sorte de champs magnétique.

 

D’un côté, tellurique, l’artisan éclairé qui a mis ses pas dans ceux de son maître, Louis Petit, et a grandi avec au rythme de son domaine dans une agriculture raisonnée. De l’autre, aérien, l’ingénieur métamorphosé en alchimiste par Goethe et Steiner, qui a orienté le domaine à partir de son retour, en 1998, vers l’agriculture biologique et la biodynamie.

 

 

Si la transition ne s’est pas faite toujours sans heurt, père et fils partagent le même respect de la terre et le même amour pour leur terroir, mais là où le père voit dans le bio et la biodynamie de nouveaux outils adaptés à de nouveaux temps, le fils respire avec eux. « Julien a une observation plus profonde de la nature, une vision globale. » reconnaît Jean-Marc qui cite volontiers l’ami et écrivain voyageur Jean Lacarrière : « Dans la nature, utiliser juste ce dont vous avez besoin et seulement ce dont vous avez besoin. »

 

Avec Julien, point de citation, non parce qu’il manque de référence, mais il semble pris par une attention toujours en alerte. Ne soyez pas étonné qu’il sorte son pendule pour tester un met ou un vin au cours d’un repas. Le nombre d’or peut-il rentrer dans une bouteille ?

 

 

S’ils étaient un de leurs vins, le Chablis « Sainte Claire » (du nom de l’église autour de laquelle est bâtit la cave et où furent plantées les premières vignes) et surtout sa déclinaison parcellaire le Chablis « Vielles Vignes » (faite justement avec ces vignes de plus de soixante ans sises autour de l’église) représenterait Jean-Marc sans aucun doute. Des vins tendus, grâce à une belle acidité, qui laissent exprimer toute la minéralité du sol chablisien dit Kimméridgien (constitué par une alternance de couches de calcaire très compactes et très dures, et de marnes argileuses plus tendres renfermant des organismes marins fossilisés et datant de 155 millions d’années).

Pour Julien, un vin en biodynamie, bien sûr. Son Chablis du Domaine de la Boissonneuse (sur les coteaux de Préhy) tout en tension, entre minéralité et finesse avec des notes d’agrumes et de fruits secs et une finale iodée.

Deux Chablis très différents et qui pourtant se ressemblent comme père et fils.

 

 

 

 

Domaine Brocard

3 Route de Chablis, 89800 Préhy

Tel : 03 86 41 49 00

http://www.brocard.fr/

 

 

 

Please reload

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

Château de Crémat & Le Magellan / Nice / Théoule-sur-mer

Vous avez dit Beaujonomie ?

1/5
Please reload