Dernier service au Jardin des sens / Jacques & Laurent Pourcel / Montpellier

 

C’est un cri du cœur, un tsunami de mélancolie, un raz de marée de souvenirs, et égoïstement, un peu de ma vie qui s’en va.

 

Le Jardin des Sens, ce havre de paix montpelliérain porté depuis plus de 25 ans par ses célèbres chefs, Jacques et Laurent Pourcel, fermera ses portes en janvier prochain, le regard tourné vers de nouvelles aventures…

 

Frères de sang, amoureux de la cuisine méditerranéenne, Jacques et Laurent ont reçu le Saint Graal de la gastronomie en devenant, à l’âge de 34 ans, triplement étoilés au guide Michelin. Plus de 25 ans de duo, de passion, de créativité et de personnalité ancrée dans une curiosité culinaire voyageuse avec ce que l’on nomme « L’Esprit Pourcel », c’est à dire un Esprit de famille.

 

Ici, on travaille ensemble, on évolue ensemble, on est fidèle, l’entourage devient ami.

Alors comme dans chaque famille, il est difficile d’y entrer. Il faut « faire ses preuves », ses preuves d’amitié, de confiance, de rigueur et de code d’honneur.

 

En plus de dix ans, depuis notre rencontre lors de l’ouverture de leur restaurant de Shanghai et du célèbre Bar Rouge à la vue imprenable sur le Bund, nous avons voyagé, ri, parlé, partagé et travaillé ensemble sans jamais se lasser.

 

 

Le Jardin des Sens c’est la maison. La maison de tous. On y connaît l’épaisseur des portes, les robinets de style anglais des baignoires, la fougasse sucrée du petit déjeuner. On y ressent la bienveillance, l’attention, l’élégante exigence, la sincérité du sourire. Ici, on est heureux de vous voir, heureux de vous recevoir. Les plus grands artistes de cinéma, de théâtre, les chanteurs les plus connus y sont passés.

 

L’âme des frères Pourcel, c’est : Jacques le voyageur qui collectionne les œuvres d’arts rapportées des quatre coins du monde, l’œil aux aguets derrière ses lunettes rondes de prof ou d’architecte. L’humour fin, le verbe ciselé, le cœur ouvert au monde, il vous accueille toujours comme une personnalité!

Et Laurent, le discret, le perfectionniste, le silencieux presque, à la technique culinaire parfaitement maîtrisée qui a formé certains des noms les plus connus de la cuisine mondiale, de Cyril Lignac à André Chiang ou René Redzepi pour ne citer qu’eux.

 

La gastronomie des frères Pourcel est empreinte de leurs voyages mais leur bateau reste ancré non loin de leur région. Ils sont « de chez eux » et on toujours emporté un peu de leur Languedoc-Roussillon dans leur bagages comme un témoignage de cette « grande cuisine de la méditerranée » chère à leur histoire familiale.

 

Auteurs prolifiques à travers de nombreux et magnifiques livres de leur cuisine, hommes de médias à l’aise devant la caméra, hommes de terrain, aventureux, chefs d’entreprises accomplis, ils exportent aussi leur talent et leur savoir faire dans de lointaines contrées…

 

Ils ont souvent une longueur d’avance, anticipent les nouvelles tendances, explorent les nouveaux goûts, les nouveaux mélanges, mixent les origines…

 

 

Et parce qu’ils sont restés farouchement indépendants dans ce clan familial qui est le leur, ils énervent un peu, agacent, perturbent même une certaine aristocratie de la gastronomie établie et de la presse dévastatrice.

Oui, il y a eu des choix mauvais, oui, parfois l’excellence n’était pas au rendez-vous dans un restaurant du bout du monde. Ont-ils fait moins bien que les autres ?...

 

Si j’osais, je dirais que n’ai parfois jamais entendu autant de médisance sur des chefs !

Trop célèbres, trop jeunes, trop humbles peut être… La réussite, en France, a souvent un goût de jalousie.

 

Au Jardin des Sens, j’ai vu des clients se marier, s’y fiancer, des contrats se signer, de jeunes couples s’offrir un premier étoilé, chez eux, en famille.

 

Ce duo gastronomique aurait sûrement connu un destin différent s’il n’avait croisé un jour le chemin d’Olivier Château, qui s’associera dès le début à l’histoire des frères Pourcel. Le troisième homme, secret, discret, mais essentiel à toute l’aventure du groupe.

 

En écrivain révélé, Jacques prolonge sa façon de partager sa passion, en dénichant et relayant quotidiennement des informations sur le blog gastronomique des Frères Pourcel, une référence internationale incontournable.

 

Le dernier service au Jardin des Sens aura lieu le 2 janvier 2016.

 

Je serai triste. Je ne serai pas le seul.

Beaucoup ayant partagé le quotidien et l’aventure de Jacques et Laurent auront un pincement au cœur ce soir là, et tous vous diront que le Jardin des Sens les aura comblés de souvenirs. Mais tous ont déjà confiance en l’énergie du clan Pourcel pour recréer la surprise d’une très prochaine nouvelle aventure gastronomique sans concession.

 

 

Jusqu’àu 2 janvier

11 rue Saint-Lazare 34000 Montpelier

Tel : 04 99 58 38 38

http://www.jardindessens.com/

 

 

 

 

Please reload

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

Château de Crémat & Le Magellan / Nice / Théoule-sur-mer

Vous avez dit Beaujonomie ?

1/5
Please reload