Nîmes Toquée & Vignes Toquées

25/03/2015

 

Le Goût des Costières

 

On prend souvent les Costières de Nîmes pour des vins du Languedoc, car gardoises, alors qu’il n’en est rien. Elles font partie des Côtes du Rhône, que ce soit par leurs terroirs majoritairement constitués de galets roulés, charriés par le fleuve, sur des terres calcaires, ou par leur cépages, principalement syrah, grenache, mourvèdre pour les rouges et grenache blanc, roussanne et marsanne pour les blancs, avec le Mistral pour trait d’union.

 

En attendant Vignes Toquées des 9 et 10 mai (balades gastronomiques à travers les vignes de l’appellation sous la houlette du chef Jérôme Nutile), l’édition de Nîmes Toquée l’automne passé, (parcours oeno-gastronomique à travers la ville en six stations), fut une agréable façon de faire un tour de l’appellation pour en retenir cinq jolies cuvées.

 

Une Véronique tremblante

 

Tout d’abord dans le chiqueros des arènes, cet endroit où le taureau sortant de l’obscurité du toril rencontre la lumière, la cuvée Galus 2013 (60% grenache, 25% syrah, 15% carignan) du domaine éponyme, élaborée en bio par un couple de Bourguignons établis depuis 2009 sur le plateau de « Pozac ». Fraîche et épicée en bouche, elle aussi légère et tremblante qu’une « véronique » par laquelle le novillero accueille le taureau avec son « capote » par une matinée de la féria de Pentecôte.

 

Une passe de poitrine et deux naturelles

 

Puis, dans l’ancien fort Vauban transformé en université, pour filer la métaphore taurine de cette « tarde », suivre un cours magistral en amphi sur le travail de la « muleta » en trois cuvées. A commencer par la JT 2012 du Château de Nages (86% syrah & 14% mourvèdre) en bio, telle une passe de poitrine, classique et ample, qui nous embarque, suivie immédiatement par deux « naturelles », conduites en biodynamie. Comme deux sœurs jumelles qui ne se ressemblent pas, s’enchaînent la cuvée Chamboultou 2012 du Clos de Boutes, (100% carignan - il faut savoir être iconoclaste), un peu austère et rustique, mais d’une grande sincérité. Puis, soyeuse et élégante avec une pointe de baroque, la cuvée des Perrières 2012 (25% carignan, 25% syrah, 25% grenache, 25% mourvèdre) du domaine Kreydenweiss.

 

Le sitio

 

Et pour terminer, trouver le « sitio », cet espace idéal entre le taureau et le torero qui permet d’enchaîner les passes et de suspendre le temps, à l’hôtel Imperator, haut lieu de la vie taurine nîmoise, avec la cuvée bio Scamandre 2009 (50 % syrah, 30% carignan, 10% grenache, 10% mourvèdre) du domaine du même nom. Une robe sombre et une densité aux aromes de fruits rouges mêlés de poivre et de tabac, où l’on retrouve la belle acidité de ses frères du Rhône septentrional.

 

 

 

Syndicat AOC Costières de Nîmes

4, rue de L' Hostellerie - 30132 CAISSSARGUES

Tel : + 33 (0)4 66 36 96 20

http://www.costieres-nimes.org/

 

 

 

 

Please reload

Karen Torosyan / Secrets et techniques d'un cuisinier orfèvre / Prix Champagne Collet du livre d...

A-Stay Anvers, L’hôtel nomade connecté (Belgique)

On the rail with Thello (Paris-Milano-Venezia) - 3 Days in Veneto

Cognac & Cuisine nikkei / Lucas Felzine - Uma / Paris 1

Les Cognacktails, des cocktails à manger / Les Passerelles (Paris 10)

Restaurant Koehler - Auberge du Cheval Blanc / Westhalten (Alsace)

Les Oliviers / Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées)

Le Donjon / Domaine Saint Clair / Étretat (Normandie)

Le Central / Dijon (Bourgogne)

Vueling* to Douro / #visitportoandthenorth / Portugal

1/5
Please reload